SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

CARBURANT : LES REMISES À LA POMPE BAISSENT DÈS CE MERCREDI !

Mercredi 16 Novembre - 06:00

Société


Des voitures devant une station Total Energie ce mardi 15 novembre. - © Radio Scoop
Faire votre plein ce mercredi vous coutera plus cher, voire beaucoup plus cher si vous étiez habitué aux stations Total Énergie. En conséquence, de nombreux automobilistes ont anticipé la fin de la ristourne. Reportage.


La remise de 30 centimes d'euros sur le litre de l'État n'est plus que de 10 centimes ce mercredi matin, comme celle du Groupe Total qui proposait le double ce mardi encore.

"On va dépasser les 2 euros le litre..."


Conséquence évidente, certains automobilistes se sont rués sur les stations ces dernières heures, comme dans cette station Total de la région où le litre de gazole était fixé à 1,60 euro et celui du SP 95 E10 à 1,47 euro.

"Je suis venue ce mardi car le prix va augmenter terriblement et on a besoin d'essence pour aller travailler", souffle Sophie. "Moi, ma voiture roule au SP 95 et ça va s'approcher des 2 euros le litre désormais, une somme qui fait déjà mal à ceux qui roulent en diesel donc je me dis que ça va être encore pire pour eux".

Non loin d'elle, un retraité abonde dans le même sens. "Tout le monde est inquiet, car en 24 heures, le prix va grimper de 40 centimes par litre. Personnellement, je fais beaucoup de kilomètres pour aller m'occuper de mes petites filles, donc j'ai besoin de carburant".

"On va devoir se mettre au vélo"


Et ils étaient nombreux dans la même situation ce mardi. "J'ai patienté plus de 30 minutes avant d'arriver à la pompe, ça ne m'était jamais arrivé de toute ma vie", sourit Loïc, qui préfère s'amuser de la situation, "je pense que je vais finir par me mettre au vélo, mais malheureusement, le mien est cassé pour l'instant".

Pour Auréline, la fin du "coup de pouce" de l'État tombe surtout au mauvais moment. "C'est la fin de l'année et des achats de Noël se profilent. Mais c'est quelque chose de cyclique et ces hausses régulières, il va falloir malheureusement s'y préparer pour 2023", concède-t-elle.

Rappelons que la remise de l'État, de 10 centimes cette fois, sera en vigueur jusqu'à la fin de l'année 2022.



Revenez plus tard pour un autre sondage ! ;)