SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

LÉGISLATIVES : MACRON DEMANDE À ATTAL DE RESTER "POUR LE MOMENT"

Lundi 8 Juillet - 13:20

Politique


Palais de l'Elysée - © Adobe Stock / laurencesoulez
Au lendemain de la victoire du Nouveau Front populaire lors des élections législatives anticipées, le Premier ministre Gabriel Attal a présenté, ce lundi 8 juillet, sa démission à Emmanuel Macron. Mais le chef de l'État lui a demandé de rester en poste "pour le moment".


Quelle majorité pour gouverner ? Qui pour s'installer à Matignon ?

Quatre semaines après avoir annoncé la dissolution de l'Assemblée nationale, Emmanuel Macron doit désormais composer avec un hémicycle partagé en trois blocs : celui du Nouveau Front populaire, arrivé en tête, devant le camp présidentiel puis le Rassemblement national et ses alliés.

"Assurer la stabilité du pays"


Prenant acte de ce résultat, le Premier ministre sortant Gabriel Attal a présenté sa démission, ce lundi, au chef de l'État. Mais ce dernier lui a demandé de rester en poste "pour le moment" afin d'"assurer la stabilité du pays" alors que la France doit accueillir les JO à partir du 26 juillet.

Les deux têtes de l'exécutif ont été rejointes à l'Élysée par plusieurs ministres, dont Gérald Darmanin (Intérieur) et Stéphane Séjourné (Affaires étrangères).

À gauche, une candidature pour Matignon dans la semaine ?


Dans le même temps, la gauche met la pression après cette victoire. La cheffe des écologistes Marine Tondelier a estimé qu'Emmanuel Macron "devrait appeler aujourd'hui" la gauche "à lui transmettre un nom de Premier ministre".


Le socialiste Olivier Faure a pour sa part souhaité que le NFP "puisse être en mesure de présenter une candidature" pour Matignon "dans la semaine".


Par ailleurs, les discussions vont vite débuter à l'Assemblée nationale pour la répartition des groupes politiques et l'attribution des postes clés, avec l'élection de son futur président le 18 juillet.

Les portes du Palais Bourbon ouvrent officiellement à 14h, ce lundi, pour accueillir une partie des 577 députés de la nouvelle législature. Tous ne seront pas au rendez-vous : les Insoumis, par exemple, ont prévu de venir ensemble mardi matin.

►Politique

Législatives : Nouveau Front Populaire en tête, RN 3e derrière le camp présidentiel

D'après les premières estimations, aucun camp...





Revenez plus tard pour un autre sondage ! ;)