SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

PROCÈS DU PÈRE DE LA FILLETTE AGRESSÉE À ROANNE : LE JUGEMENT RENDU LE 7 MARS

Mardi 24 Janvier - 16:20

Police - Justice


Le Palais de justice de Roanne - © Capture d'écran / Google Maps
Quatre hommes, dont le père, s'en étaient pris à l'agresseur présumé d'une fillette de 6 ans à Roanne. Ils sont jugés ce mardi après-midi.


Mise à jour à 18h40


Finalement, la décision du tribunal est mise en délibéré et sera rendue le 7 mars prochain.


Mise à jour à 16h20


Les réquisitions sont tombées : le parquet a requis 18 mois de prison, dont 6 à 9 mois avec sursis probatoire pendant deux ans, contre le père de la jeune fille agressée.

Le procureur de la République a également requis un an de prison (dont 6 mois avec sursis) et deux ans de prison (dont un avec sursis) contre deux autres complices. Il a enfin demandé la relaxe pour le dernier prévenu au bénéfice du doute.

L'audience a été suspendue. Elle reprendra avec les plaidoiries des avocats de la défense.


Article initial


Ils seront quatre à comparaitre ce mardi pour une affaire qui avait eu un retentissement national. Les faits s'étaient déroulés dans la nuit du 21 au 22 octobre dernier dans la Loire, à Roanne.

Un adolescent, soupçonné d'avoir agressé sexuellement la jeune fille d'un des prévenus, avait été poursuivi et passé à tabac. Les quatre hommes sont jugés pour "violences en réunions avec arme par destination".

L'opinion publique s'en mêle


Dans ce dossier, l'opinion publique avait largement pris fait et cause pour le père de famille. Si bien que le procureur de la République de Roanne, Abdelkrim Grini, avait dû marteler dans les médias qu'en France, "on ne se fait pas justice soi-même".

Surpris par la mère


L'histoire débute dans la nuit du 20 au 21 octobre dernier. Un mineur isolé de 16 ans, originaire de Guinée, est surpris par une mère de famille dans sa propre maison. L'adolescent s'échappe, mais il est rapidement soupçonné d'avoir agressé sexuellement la fillette du couple âgée de 6 ans, agression qu'il nie.

La nuit suivante, le père décide, avec trois de ses amis, de monter la garde. L'un d'entre eux tombe, selon ses dires, sur le mineur en train d'escalader le mur de la même propriété. Il l'immobilise, le prend en photo et l'envoie à la mère de la fillette qui dit reconnaître le garçon aperçu la veille.

Le reste du groupe de trentenaires, connu par ailleurs de la justice, débarque rapidement et roue de coups l'adolescent, notamment à l'aide d'un câble électrique. Le jeune homme se verra prescrire 10 jours d'ITT. Ce deuxième volet de l'histoire sera jugé par le tribunal correctionnel de Roanne ce mardi à partir de 13h.

Une autre enquête est en cours concernant l'agression sexuelle de la fillette de 6 ans. L'adolescent est d'ailleurs en détention provisoire depuis cet automne.



Revenez plus tard pour un autre sondage ! ;)