SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

POLLENS D'AMBROISIE : COMMENT LIMITER LES SYMPTÔMES DU FLÉAU DE L’ÉTÉ ?

Vendredi 5 Aout - 06:00

Santé


Des plants d'ambroisie - © Lionel BERTHOLET
L'ambroisie est l'une des plantes les plus allergisantes de France. Avec quelques gestes simples, on peut néanmoins atténuer ses effets.


L'ambroisie est une plante exotique originaire d'Amérique du Nord, qui a malheureusement trouvé des conditions favorables en France et en particulier en Auvergne-Rhône-Alpes pour s'installer et proliférer.

Les premiers brins ont été identifiés en France dès le 19e siècle. Aujourd'hui, on retrouve l'ambroisie dans les champs, les jardins ou au bord des routes.

La chaleur aide à l'apparition des pollens


Les conditions météo jouent un grand rôle dans l'apparition du pollen d'ambroisie. Les fortes chaleurs et le vent de ces dernières semaines ont été favorables à sa présence massive, comme l'explique Samuel Monnier, ingénieur au RNSA, le réseau national de la surveillance aérobiologique :

"Nos capteurs mesurent la présence des pollens dans l'air un peu partout en France, et là, on a déjà les premiers pollens d'ambroisie. Ils sont arrivés un peu plus tôt, cette année, que l'an dernier. Ils ont quelques jours, voire une semaine d'avance, sur certains sites. Les conditions météo jouent un grand rôle : un temps chaud et ensoleillé a favorisé l'émission et la dispersion des pollens dans l'air".

1.115.000 à 3.504.000 personnes seraient allergiques au pollen d'ambroisie en France métropolitaine, selon l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail). Et la période difficile pour eux ne fait que commencer, selon Samuel Monnier :

"Ça va monter en puissance. On en aura déjà un peu plus à partir du 15 août et le risque d'allergie va passer au niveau "élevé". Début octobre, ce sera terminé, les allergiques pourront enfin mieux respirer". 

Des symptômes gênants


Les conséquences pour les allergiques peuvent être plus ou moins graves. Les principaux symptômes sont la rhinite (nez qui coule), la conjonctivite (yeux rouges et larmoyants) et la toux.

Dans le pire des cas, l'allergie peut provoquer de l'asthme (difficulté à respirer).

Comment atténuer les effets de l'allergie ?


Le premier conseil, en cas d'apparition des symptômes, est de consulter un médecin ou un allergologue, qui peut prescrire des antihistaminiques.

Si on repère des plants d'ambroisie près de chez soi, on peut signaler sa présence sur cette plateforme.

Par ailleurs, des petits gestes quotidiens peuvent limiter l'exposition au pollen et donc atténuer les effets de l'allergie :
- fermer les fenêtres lorsque l'on roule en voiture, pour ne pas laisser les pollens entrer dans l'habitacle
- aérer son logement aux heures les plus fraîches, lorsqu'il y a moins de pollens en suspension, avant le lever du soleil ou après le coucher du soleil
- étendre son linge à l'intérieur, pour que le pollen ne se colle pas dessus
- prendre une douche en fin de journée pour rincer et enlever les résidus de pollen accumulé sur la peau et dans les cheveux
- éviter de faire du sport dans des parcs ou des zones susceptibles d'être colonisées par l'ambroisie